Les câlins de maman : les conseils de la sage-femme

Maman qui embrasse son bébé

Prendre son bébé dans ses bras renforce le lien mère-enfant et contribue non seulement au développement de son intelligence, mais aussi à sa bonne croissance physiologique. Une sage-femme vous donne quelques conseils.

 

Les bébés réclament les bras lorsqu’ils sont fatigués, qu’ils ont sommeil, se sont fait mal, ont peur, sont intimidés ou encore pour des raisons qu’eux seuls connaissent. Quand nous prenons notre enfant dans nos bras, il y a toujours quelqu’un pour nous dire : « Tu vas lui donner de mauvaises habitudes ! ». Mais pourquoi cette idée est-elle donc si répandue en Occident ? Le raisonnement est le suivant : si on prend un bébé dans nos bras, c’est pour lui faire plaisir ; or, si vous commencez à céder aux désirs d’un enfant, il ne cessera jamais et cela deviendra une habitude ; les enfants réclament les bras par caprice, pour nous ennuyer. Ces arguments sont faciles à contredire !

- Prend-t-on un enfant dans nos bras pour lui faire plaisir à lui ou pour nous faire plaisir à nous-mêmes ? Un bébé qui joue tranquillement avec ses mains et ses pieds dans son berceau réclame-t-il que son grand-père le prenne dans ses bras ?
- En ce qui concerne le deuxième argument, a-t-on jamais vu un bébé accroché à sa poussette ou un grand garçon de 12 ans réclamant que ses parents le portent dans leurs bras ?
- Enfin, le troisième argument accorde à l’enfant des sentiments d’adulte qu’il ne ressent pas encore. Celui qui considère qu’il s’agit d’un caprice c’est l’adulte, pas l'enfant.

Qu'est-ce que la dépendance et le lien affectif ?

Cette dépendance ou ce besoin du bébé d’être dans les bras de sa maman s’appelle l’attachement, le lien affectif. L'enfant a besoin des bras maternels / paternels pour gagner en confiance et développer sa personnalité et son intelligence. Dans les trois premières années de la vie, le cerveau atteint 90% de sa taille adulte et organise la plupart des structures du fonctionnement émotionnel, comportemental, social et physiologique de l’individu. L'enfant a donc besoin de se sentir en sécurité pour se développer dans de bonnes conditions.

Conséquences du manque d’affection chez l’enfant

Sunderlan, expert en psychologie et développement de l'enfant, cite une étude dans laquelle on démontre que 76% des femmes dont on ne s’occupait pas étant petites lorsqu’elles pleuraient ont développé des troubles digestifs à l’âge adulte. Il a également été démontré que mettre les bébés dans leur lit au bout de quelques semaines de vie augmente les niveaux de cortisol, ce qui donne des enfants stressés et irritables.


Likez la page FaceBook de BébésetMamans et soyez avertie en priorité des tests produits et cadeaux !

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
  • Invité - Ju

    Que voulez vous dire “mettre les bébés dans leur lit au bout de quelques semaines” de vie augmente les niveaux de cortisol, ce qui donne des enfants stressés et irritables.

banner bebe