Ce que vous allez trouver dans cet article[Masquer]

Certaines mamans utilisent la tétine, d’autres préfèrent l’éviter, de peur qu’elle ne perturbe l’allaitement. Mais qu’en est-il exactement ? Voici quelques informations utiles.


Que disent les études sur la tétine et l’allaitement ?

Des études menées récemment concernant les effets de la tétine sur l’allaitement ont montré qu’il existait effectivement une relation entre son usage et un arrêt anticipé de  l'allaitement maternel.

Selon une étude brésilienne, les bébés qui utilisent la tétine plusieurs heures par jour sont quatre fois plus susceptibles de démarrer l’étape du sevrage dans les six premiers mois de vie. Des enquêtes suédoises et américaines ont révélé des résultats similaires, affirmant que l'utilisation de la tétine est liée à des tétées moins fréquentes, plus courtes, et à un raccourcissement de la durée de l’allaitement.

La tétine constitue-t-elle un obstacle à l’allaitement ?

La tétine pourrait donc constituer un obstacle potentiel à l'allaitement maternel, basé sur le mécanisme de l'offre et de la demande : plus le bébé tète, plus la poitrine produit de lait. Par conséquent, il est clair que si on propose la tétine en lieu et place du sein (pour allonger le temps d'attente entre les tétées ou pour en diminuer la durée), le bébé risque de ne pas recevoir la quantité de lait nécessaire puisque, la poitrine étant moins stimulée, la production de lait diminue. Un nouveau-né peut réclamer le sein pour diverses raisons : il a faim, il a soif ou il a tout simplement a besoin de câlins. Même ces tétées, si rapides soient-elles, stimulent la poitrine, maintiennent le niveau de production de lait et permettent d’assurer une bonne alimentation pendant toute la journée. En donnant la tétine à bébé, on diminue le nombre et la durée des tétées.

La tétine peut-elle prévenir le Syndrome de la Mort Subite du Nourrisson ?

Certains experts ont considéré que la tétine permettait de prévenir le risque de syndrome de la mort subite du nourrisson (MSN), mais c’est en fait le mécanisme de succion qui réduit ce risque. Si la maman est à proximité de son bébé et s’adapte à son rythme et à ses exigences, avec l'allaitement à la demande, la succion nocturne est assurée sans besoin de recourir à la tétine.

Existe-t-il des risques de confusion entre le sein et la tétine ?

L’une des raisons pour lesquelles on décourage souvent l’usage de la tétine pendant l’allaitement est que la succion est si différente de celle du sein qu’elle peut porter à confusion pour le nouveau-né. Ceci peut même être relativement dangereux car bébé ne suçant pas la poitrine correctement, il ne la stimule pas suffisamment pour garantir une bonne production de lait et risque donc de se trouver sous-alimenté. En outre, une succion incorrecte peut être gênante et faire mal aux mamelons.

La tétine ne permet-elle pas de simuler la succion de l’allaitement ?

Aucune tétine ne peut « simuler » la succion de l'allaitement. D'abord parce que, durant la tétée, c’est le mamelon qui s’adapte à la forme de la bouche de bébé, alors qu’avec la tétine, ou la tétine du biberon, c’est la bouche de bébé qui doit s’adapter. D’autre part, avec la tétine, bébé actionne ses gencives sans utiliser la langue ; en revanche, lorsque bébé tète le sein, les mouvements de la langue (qui masse l'aréole) stimulent la production des hormones responsables de la lactation.

Profitez de nos carnets de suivi de Bébés (photos souvenirs de bébé, suivi de sa croissance, alimentation...) et nos recettes de cuisine spécial Bébé, grâce à notre Collection BabyNote ! Cliquez ici !



banner bebe

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
1 Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Invité - Oumou

    Très bon article :)