Beaucoup de petits garçons jouent avec leur pénis et beaucoup de petites filles se touchent la vulve. Faut-il pour cela parler de masturbation? Non, c’est plutôt un jeu génital.

 


Les enfants ne commencent à se rendre compte des différences entre les sexes qu’à partir de deux ans; c’est à cet âge qu’ils commencent également à toucher leurs organes génitaux. Les garçons jouent avec leur pénis tandis que les filles explorent leurs parties génitales avec les mains, soit en essayant d'entrer soit en se frottant avec un objet. En apparence, les garçons semblent plus intéressés que les filles à explorer leur corps, mais c’est en fait la différence anatomique qui rend ce geste plus évident, car les organes génitaux des garçons sont plus accessibles. L'exploration du corps correspond à une étape précise du développement de l'enfant, au cours de laquelle il cherche le contact avec son corps, et commence à jouer et à parler tout seul.

Que ressentent les enfants lorsqu’ils se touchent ?

La sexualité des enfants est structurellement différente de celle des adultes. Tout d'abord, elle n'est pas orientée vers une autre personne, mais plutôt vers la compréhension de son propre corps. En outre, alors que les adultes ont tendance à concentrer le plaisir dans la région génitale, l’enfant en retire de toute forme de contact physique.

Dans l'enfance, le sens le plus développé est le toucher

Les enfants ressentent du plaisir en se touchant les parties génitales, mais ils aiment aussi les câlins et les caresses sur d’autres parties du corps. Ce sont donc les adultes qui donnent une importance particulière à l’attention de l'enfant vers les organes génitaux.

Peut-on parler de masturbation?

En se touchant les organes génitaux, les enfants peuvent atteindre un haut degré d'excitation. Les garçons peuvent avoir une vraie érection, tandis que, chez les filles, le clitoris et la muqueuse vaginale externe deviennent rouges parce que, soumis à un frottement, ils sont plus irrigués par le sang. Cependant, en aucun cas ils ne ressentent un plaisir égal à celui ressenti par les adultes. Ce n’est pas un orgasme, mais plutôt une agréable sensation de chaleur que beaucoup d’enfants, si on le leur demande, définissent comme des chatouilles.

C’est pourquoi, dans les premières années, on ne peut pas vraiment parler de masturbation, mais plutôt d’un « jeu génital », une activité semblable à n'importe quel autre jeu qui fait intervenir trois composantes amenées à disparaître au cours des années: la curiosité, l’amusement et l'exploration.

Faut-il s’inquiéter si son enfant se touche?

Le jeu génital ne doit pas inquiéter. Il devrait même, selon les experts, être considéré comme une preuve de bonnes relations avec les parents et d’équilibre avec l'environnement. De nombreuses études montrent que, chez les enfants qui n'ont pas reçu d’affection, le jeu génital n’existe pas. Ce sont les enfants les plus aimés qui ont la nostalgie des marques d’affection de leurs parents et qui, la nuit par exemple, se caressent pour atténuer la douleur de la séparation. Se toucher la vulve ou le pénis devient alors un substitut des soins maternels, comme serrer un ours ou une poupée dans ses bras avant de s’endormir.

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM



banner bebe

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
1 Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Invité - Jean marc

    Bonjour, je suis inquiet car depuis déjà au moins un an et demi nous surprenons ma femme et moi notre fille se frotter la vulve avec différents objets avant c'était seulement assise elle se balançait d'avant en arrière maintenant nous l'avons surpris avec un flacon de deo à bille. Elle garde toujours ces vêtements pour ça et elle est souvent en transe et transpire beaucoup que devons nous faire merci pour vos réponses.
    Bonnes fêtes de fin d'année
    Un papa inquiet
    Jean marc

 

 

Pratique_bebesetmamans.jpg