La rhinite allergique : comment le reconnaître et la soigner



 Printemps

0 Comentarios Comentar

Les allergologues constatent chaque année, au printemps, une augmentation des visites aux urgences pour des enfants présentant une allergie au pollen. Voyons comment en reconnaître les symptômes et comment agir.

 
Le printemps est la période de pollinisation des plantes telles que les graminées, le platane, le cyprès et l'olivier ; elle est accélérée par les pluies qui favorisent la croissance des plantes et des herbes.

En France, on évalue que à 15% (soit 1 enfant sur 6) la population des enfants présentant une allergie au pollen, avec des symptômes variés. Les allergies au pollen provoquent notamment de l'asthme ; il faut donc la détecter précocement afin d’éviter que la santé de l’enfant ne se détériore avec des crises aigües et une inflammation chronique des bronches. Les symptômes de l'asthme sont de la toux, une respiration sifflante et des difficultés respiratoires.

On soupçonne une allergie lorsque l’enfant éternue et se plaint de picotement dans les yeux et dans le nez, de façon répétée et à la même période de l’année. Les spécialistes conseillent dans ce cas de consulter un allergologue pédiatrique qui, après une étude approfondie, prescrira un traitement spécifique pour réduire les symptômes, ainsi qu’un traitement de fond pour prévenir la survenue de crises d'asthme. Voici quelques explications :



Photo 1 de

|

Quels sont les pollens responsables des allergies au printemps ?

Il s’agit principalement des plantes arborescentes (floraison en mars et avril) et des graminées (floraison de fin mars à septembre avec un pic en mai et juin). Des températures en hausse, du vent et un climat sec favorisent la diffusion dans l’air de microparticules, en particulier des graminées.

|

Quels sont les symptômes de la rhinite allergique ?

La rhinite allergique se traduit par une réaction des muqueuses des voies respiratoires supérieures et des yeux, causée par une sensibilité anormale aux pollens. Les personnes qui en souffrent présentent les symptômes suivants : éternuements fréquents, rhinorrhée aqueuse (mucosité liquides), démangeaisons dans le nez, rougeur des yeux et larmoiements.

|

Les traitements

Pour traiter la rhinite allergique, on prescrit en général des antihistaminiques ou de la cortisone. Si la combinaison avec des thérapies alternatives, comme l’homéopathie, ne pose en principe aucun problème, il est tout de même indispensable de consulter le pédiatre qui, après examen, décidera de la façon la plus appropriée et la plus efficace de traiter l'enfant.

|

Conseils diététiques pour les personnes souffrant de rhinite allergique

Une alimentation équilibrée et riche en fruits et légumes est indispensable au bon fonctionnement de l’intestin, considéré comme notre « cerveau immunitaire ». On limitera également autant que possible les préparations industrielles.



Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
  • Aucun commentaire trouvé

banner bebe