La ligature des trompes

Stéthoscope

Vous envisagez une contraception définitive telle que la ligature des trompes, mais vous ne savez pas exactement de quoi il s’agit ? Est-il possible de tomber enceinte après une ligature des trompes ? Est-ce une méthode de stérilisation totalement sûre ? Nous répondons à toutes vos questions !


Dans la mesure où elle est en principe irréversible, la stérilisation à visée contraceptive, encore appelée ligature des trompes est une intervention très encadrée par la législation française. Autorisée par la loi du 4 juillet 2001, elle fait l’objet d’un protocole spécifique ; c’est donc une décision qui ne doit pas être prise à la légère.

Ligature des trompes : une décision importante

La ligature des trompes se déroule en quatre étapes dont trois préalables et incontournables avant l’intervention :

1/ Une première consultation médicale

Après avoir pris connaissance des motifs de la femme qui fait une demande de ligature des trompes, le médecin doit l’informer des autres méthodes contraceptives, des techniques de stérilisation, des modalités de l’intervention et des conséquences ; à la suite de quoi le médecin procède au montage d’un dossier. Le médecin a le droit de refuser de réaliser une telle intervention.

2/ Un délai de réflexion de 4 mois

Ce délai de réflexion est indispensable pour laisser à la femme le temps de réfléchir et d’exercer un choix responsable.

3/ Une seconde consultation médicale

Si la femme maintient son choix, elle doit alors confirmer sa décision par écrit.

4/ L’intervention chirurgicale

La ligature des trompes ne peut être pratiquée que dans un établissement de santé (hôpital ou clinique).

Ligature des trompes : les méthodes

La stérilisation par ligature des trompes peut être réalisée sous deux formes :

1/ Par occlusion immédiate des trompes :

- En ligaturant les trompes ou en les sectionnant ;

- En électro-coagulant les trompes ;

- En pinçant les trompes avec un anneau ou un « clip »

Plusieurs techniques sont possibles :

- Par cœlioscopie (on introduit un instrument optique par le nombril, de l’air est ensuite insufflé dans la cavité abdominale puis les instruments sont introduits dans le ventre par de petits orifices de 5mm) ;

- Par ouverture de l’abdomen, par exemple à l’occasion d’une césarienne ;

- Par une ou deux petites incisions, au-dessus du pubis ou au fond du vagin.

2/ Par occlusion progressive des trompes en insérant un micro implant (dispositif ESSURE – Arrêté du 24 novembre 2014) dans chacune d’elles

Cette intervention est réalisée par hystéroscopie, c’est-à-dire par introduction dans le vagin, d’une caméra (l’hystéroscope) équipée des instruments nécessaires à la chirurgie. Bien évidemment, dans ce cas, la stérilité n’est pas immédiate : il faut attendre au moins trois mois et pendant ce temps utiliser d’autres moyens de contraception.

La ligature des trompes est effectuée dans un hôpital ou une clinique ; l’intervention dure environ 30 minutes, sous anesthésie générale ou locale.

Ligature des trompes : un processus réversible ?

La ligature des trompes est efficace à 99%, on peut donc considérer qu’il s’agit d’un processus difficilement réversible et donc définitif.

Une intervention qui a échoué peut, dans certains cas, conduire à une grossesse extra-utérine.

Les opérations restauratrices de reperméabilisation tubaires étant très lourdes, les femmes souhaitant de nouveau avoir un enfant devront avoir recours à la fécondation in vitro.

Ligature des trompes : une méthode sûre à 100 % ?

Comme nous venons de le dire, la ligature des trompes est une méthode relativement fiable avec un faible pourcentage d’échecs. Des problèmes peuvent néanmoins surgir :

- Une fermeture incomplète des tubes. On estime qu’une femme sur 200 peut tomber enceinte après une ligature des trompes.

- Augmentation du risque de grossesse extra-utérine.

- Une lésion des organes ou des tissus adjacents par les instruments chirurgicaux utilisés.

Ligature des trompes : est-ce douloureux ?

Les complications post-opératoires sont rares et, en général, limitée à de légères douleurs abdominales.

Consultez votre médecin sans tarder si les douleurs sont insoutenables, si vous avez des saignements vaginaux, des vertiges et ressentez une grande fatigue.

Ligatures des trompes : quelques indications supplémentaires

- La ligature des trompes est une intervention rapide. Vous devriez donc pouvoir rentrer chez vous le jour même. Vous devrez néanmoins vous faire accompagner par un proche, notamment pour la première nuit.

- Il est possible qu’en cas d’hystéroscopie, vous ressentiez des douleurs internes, notamment au niveau des épaules : c’est normal, il s’agit du gaz injecté par le chirurgien pendant l’intervention pour pouvoir bien observer les organes. Pour l’évacuer, il suffit de se reposer.

- Vous devriez reprendre vos activités normales dans les jours qui suivent. Evitez néanmoins de soulever des objets lourds pendant à peu près trois semaines.

- Enfin, en cas d’occlusion progressive des trompes, vous devrez continuer à utiliser un moyen contraceptif pendant trois mois jusqu’à ce que les trompes soient complètement obstruées.

Pour en savoir plus : http://social-sante.gouv.fr/IMG/pdf/livret_sterilisation_a_visee_contraceptive.pdf


Likez la page FaceBook de BébésetMamans et soyez avertie en priorité des tests produits et cadeaux !

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
  • Invité - Wendy

    *je suis blazer

  • Invité - Wendy

    Bonjour, j'ai 32 ans maman de 3 enfants j'ai souhaité une ligatures de trompes mais mon gynécologue n'a pas voulu. Alors que je suis sur a 100% sur de ne plus vouloir d'enfants. Il me dit trop jeune mais bon, il faut pouvoir assumer un avenir à plus d'enfants ainsi que pouvoir subvenir à leur besoin. Et je ne veux plus que mon corps change de nouveau pour une grossesse. Du coup il m'a foutu un stérilet je suis stérilet :(

banner bebe