Recourir à l'épisiotomie de façon routinière, est déconseillé par la Stratégie de Soin à l’Accouchement Naturel du Ministère de la Santé Espagnol.

 

Selon la certification EPI-NO, spécialisée dans l’entraînement du plancher pelvien, les femmes qui ont eu une épisiotomie sont plus susceptibles de souffrir de problèmes qui y sont liés, comme des infections, des mouvements douloureux, des pertes d'urine ou des problèmes lors des relations sexuelles.

L'Espagne est le leader en nombre d'épisiotomies effectuées dans les pays de l'Union Européenne. C’est ce que confirme le rapport biannuel du European Perinatal Health Report, qui chiffre qu’en 2008, 82,3% des femmes ont souffert de ce type d'interventions, dépassant de 60% le montant maximum fixé par l'Organisation Mondiale de la Santé. Selon cette organisation, les pays membres de l'Union Européenne ne devraient pas dépasser le seuil de 20% pour ce type de pratiques.

L’épisiotomie est une pratique très répandue dans les hôpitaux espagnols. Elle consiste en une incision chirurgicale sur la zone du périnée, qui comprend de la peau, des muscles et de la muqueuse vaginale, dont le but est d'élargir le canal mou pour abréger l'accouchement et accélérer la sortie du bébé. En raison de son agressivité, les femmes qui se soumettent à une épisiotomie présentent généralement des problèmes liés à l’intervention comme des mouvements douloureux, des infections, des cicatrices, des pertes d'urine, et même des problèmes lors des relations sexuelles.

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum



banner mama

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé

 

Pratique_bebesetmamans.jpg