Césarienne : les différences avec l’accouchement par voie basse

Maman qui tient son nouveau-né contre elle

L’accouchement par voie basse et l’accouchement par césarienne sont deux manières distinctes de donner naissance, mais aussi de naître !

 

Huit femmes sur dix préfèrent accoucher par voie basse plutôt que d’avoir une césarienne. Cependant, l’accouchement par césarienne se réalise dans pratiquement 21% des cas.

L’accouchement par césarienne est généralement prévu du fait de motifs médicaux qui la justifient : pathologies materno-fœtales, présentation en siège du bébé, mauvaise présentation « tout-court »... De nos jours, il existe un intense débat sur le fait d’avoir recours de manière excessive à cette intervention chirurgicale. La césarienne est une opération chirurgicale qui dure entre 20 et 30 minutes et qui ne peut être programmée avant la 39e semaine de grossesse (à moins qu’il n’existe des risques avérés). La future maman connaît ainsi à l'avance le jour de naissance de son bébé (en général aussi l'heure), et même qui sera le gynécologue et son anesthésiste.

La douleur pendant une césarienne

Un accouchement par césarienne étant une opération chirurgicale, il n’y a pas de dilatation de la part de la maman et donc celle-ci ne ressent aucune douleur liée à la dilatation vaginale. On utilise généralement une anesthésie spinale, encore appelée rachianesthésie qui, en quelques minutes, provoque un blocage sensoriel et moteur d’une zone allant de 10 cm au-dessus du nombril jusqu’au bout des pieds. La future maman est donc bien consciente lors d’un accouchement par césarienne.

L’effet de l’anesthésie dure entre une heure et une heure et demi, et l’on doit poser une sonde dans la vessie de la future maman, car l’anesthésie ne permet pas de contrôler l’évacuation de l’urine. Pendant les 24 à 48 heures après la césarienne, la douleur est contrôlée par l’administration d’analgésiques et d’anti-inflammatoires par voie intraveineuse.

L’expérience de la césarienne

Dans la salle d'accouchement, la future maman ne peut rien faire d’autre que déléguer au personnel médical la naissance de son bébé. L’anesthésie de la maman n’étant pas générale, celle-ci a tout loisir de participer à la naissance de son bébé. Parfois, la présence du papa est possible si la maternité qui pratique la césarienne l’y autorise. Attention cependant à ce que papa ne tombe pas dans les pommes !

Certaines mamans vivent la césarienne comme une bonne expérience et d’autres ont le sentiment qu’il leur a « manqué » quelque chose. Cependant, ne vous inquiétez pas outre mesure, l’important est bien que votre bébé naisse dans les meilleures conditions possibles.

Comment bébé perçoit l'accouchement par césarienne ?

Passer de l'obscurité du ventre de sa maman à la lumière de la salle d'opération est équivalent à se réveiller tout à coup ! Bébé passe en très peu de temps d'un environnement sombre et tiède (le liquide amniotique dans le ventre de sa maman), à un environnement plus froid avec une lumière de la salle d'opération très forte, tout cela se produisant de manière brusque. L'adaptation à la vie extra utérine est donc un peu plus traumatisante pour le bébé, et il a même été constaté que les bébés naissant par césarienne ont un risque de stress respiratoire trois fois supérieur aux bébés nés par voie basse, car le travail de l'accouchement prépare le bébé à sa nouvelle vie (les poumons ont le temps de se préparer à respirer lors du passage par la voie vaginale).

La récupération après un accouchement par césarienne

Accoucher par césarienne ne provoque pas de lésions au niveau du périnée, mais simplement une cicatrice de 10 à 12 cm juste au-dessus du pubis, un peu en dessous de la marque de votre culotte ! Pour sortir le bébé du ventre de la maman lors d'une césarienne, le gynécologue doit tout d'abord couper la peau, puis les muscles, et enfin l'utérus. Il s'agit donc d'une véritable opération chirurgicale qui devra être suivie par une période de convalescence afin que la maman puisse récupérer. Durant plusieurs jours après la césarienne, la cicatrice vous « tirera » et sera douloureuse, surtout lors de flexion et lorsque vous vous lèverez, en plus de la perte de tonus des abdominaux.
 

L'allaitement maternel après un accouchement par césarienne

À la suite de la césarienne, le nouveau-né est en général confié au papa qui donne le bain et habille bébé. En revanche, lorsque le bébé a été sorti du ventre de la maman, celle-ci n'en a pas encore fini avec l'intervention chirurgicale et ne verra son bébé que lorsqu'elle retournera dans sa chambre ! La maman est encore sous les effets de l'anesthésie de l'épidurale, ainsi que d'autres produits (antibiotiques, anti-inflammatoires et analgésiques), la perfusion est encore posée et la maman a encore sa sonde pour pouvoir faire pipi. De plus, elle ne peut manger durant plusieurs heures et elle ne peut profiter des effets bénéfiques des endorphines naturelles et du reste des hormones qui sont générées du fait de la dilatation. Ce ne sont donc pas les meilleures conditions pour débuter l'allaitement maternel de bébé, mais il est cependant important que la maman puisse avoir son bébé à ses côtés (rooming-in) et qu'elle puisse recevoir de l'aide de la part de sa famille et des sages-femmes pour mettre le bébé au sein le plus tôt possible.


Likez la page FaceBook de BébésetMamans et soyez avertie en priorité des tests produits et cadeaux !

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
  • Aucun commentaire trouvé

banner mama