La grossesse n'interdit pas de continuer à faire l'amour normalement, puisque cela ne porte pas préjudice au bébé et ne suppose pas un risque de fausse-couche. Le couple ne devra renoncer aux relations sexuelles que dans certains cas.

 

 

Pendant la grossesse, beaucoup de couples renoncent à faire l'amour à cause de peurs injustifiées. De plus, bien souvent, la joie des premiers jours laisse place à une diminution du désir sexuel. À quoi cela est-il dû ? Les raisons sont diverses et dépendent autant du corps de la femme que de ses émotions.

Pendant la grossesse, l'état psychologique de la femme ou du futur papa peuvent influer sur les relations sexuelles. Mais il est important que vous sachiez que, si votre grossesse ne présente pas de problème particulier, il n'y a aucune contrindication qui implique d'arrêter de faire l'amour. Si les parents sont sains, il n'y a pas non plus de risque de transmettre de maladies au fœtus.

 

Faire l'amour pendant la grossesse. Que ressent le bébé ?

Un couple sain peut continuer à avoir des relations sexuelles de manière normale, sans que l’enfant ne courre aucun risque. À l'intérieur du ventre de la maman, le bébé est parfaitement protégé, entouré par le liquide amniotique, les membranes et surtout par les parois utérines.

Le col de l'utérus, qui est situé au fond du vagin, peut s'exciter pendant la relation, mais il n'y a pas de danger : en plus d'être résistant, il dispose d'un bouchon muqueux qui mesure quelques centimètres de diamètre et scelle l'entrée de l'utérus. Ainsi, il est impossible que le sexe ne touche l'enfant pendant la pénétration.

Le sperme n'est pas non plus dangereux, car les sécrétions très abondantes caractéristiques de la grossesse empêchent aussi bien les bactéries que les spermatozoïdes de remonter par le vagin et de pénétrer dans l'utérus. Il existe la possibilité qu'un spermatozoïde plus résistant atteigne le sac amniotique mais il ne pourra en aucun cas faire de mal au bébé.

Au contraire de ce que pensent beaucoup de futurs parents, le fœtus ne ressent aucune gêne lorsque ses parents font l'amour, bien au contraire. Il semblerait que les endorphines (des substances produites par le cerveau lorsque l'on ressent une sensation agréable) en circulant dans le sang de la maman, exercent un effet calmant sur le système nerveux du bébé.

Il a aussi été observé que les contractions utérines qui se produisent lorsque la femme atteint l'orgasme ne créent pas de dommage et on le considère même comme une stimulation de l'activité motrice du fœtus.

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM



banner mama

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
2 Commentaires | Ajouter le vôtre

 

 

Pratique_bebesetmamans.jpg