9 mois pour devenir papa !

Papa qui touche le ventre d'une femme enceinte

Les neuf mois de grossesse sont nécessaires au futur papa pour se préparer aux changements de rôle et de priorités, ainsi qu’aux transformations de son équilibre personnel, mais aussi des équilibres du couple et de la famille, qu’apporte la naissance d'un bébé.

 

Pendant la grossesse, l'homme éprouve lui aussi une tempête de sensations nouvelles et intenses. Les émotions vécues par l'homme concernant la naissance d’un enfant ne sont souvent pas reconnues ou valorisées, tout d'abord et avant tout par l’homme lui-même, qui tend à les nier et n'a pas l'habitude de les exprimer, puis par la société, qui place souvent la sphère des sentiments hors du champ des intérêts masculins. Accepter, accueillir et partager ses émotions avec sa partenaire est une étape importante pour une meilleure compréhension au sein du couple.

L'expérience des hommes et des femmes pendant la grossesse est très différente. Pendant ces neuf mois, la femme enceinte a une relation viscérale et exclusive avec le bébé qui grandit en elle. Le lien est plus grand et plus immédiat par rapport au futur père qui, par conséquent, et surtout dans la première période de la grossesse, peut sembler plus « froid » que sa partenaire. En parler est le seul moyen d'éviter les malentendus ou les déceptions, et de répondre aux besoins et aux attentes de la femme enceinte.

Cela s'applique également sur le plan de la sexualité. Il peut arriver que l'homme se sente un peu intimidé par la maternité et que son excitation « moindre » puisse être mal interprétée par la femme, qui a peur de ne plus plaire à son homme. Ou, au contraire, l'attirance intense qu’il ressent envers sa femme enceinte n’a peut-être pas la réponse espérée. Le dialogue et le débat sont les seules clés pour éviter les conflits.

De plus, il est tout à fait possible que le futur papa éprouve des doutes et des peurs face à un événement aussi important que la naissance d'un enfant. Certaines personnes se demandent comment sera la vie « après », si leur relation avec leur partenaire va changer. Certains pensent à l'enfant qu'ils étaient et se demandent quel père ils seront. Participer à un cours de préparation à l'accouchement est une bonne occasion de rencontrer d'autres futurs pères, de découvrir que certaines questions sont normales et de se sentir ainsi plus conscient de ses propres sentiments.

 

  

Futurs papas, informez-vous et participez à la grossesse de votre femme !

Pour bien soutenir sa femme enceinte et pour vivre pleinement l'expérience de l'arrivée d'un enfant, l'homme doit être informé de la dynamique de la grossesse, de l'inconfort physique éventuel (nausées, fatigue, mal de dos, etc.) et de l'état émotionnel particulier de sa partenaire. Tout ce que la femme enceinte sait, le futur papa doit le savoir aussi : comment reconnaître le début du travail, comment gérer la rupture de la poche des eaux, comment faire face à d’éventuelles urgences, etc. C’est pourquoi il peut être utile de participer aux cours de préparation à l'accouchement.

Une autre suggestion valable pour tous les futurs pères est de participer autant que possible aux moments importants de la grossesse (par exemple les échographies). Le futur papa doit être conscient du fait que dès qu’il n’est pas là, il y a quelqu'un d'autre (belle-mère, parent, ami) pour aider. De cette façon, une porte s'ouvre à une série d'interférences externes qu’il ne sera pas facile de freiner plus tard. Mieux vaut s'habituer à la grossesse et au rôle de père en vivant à deux tout ce qui concerne l'enfant.

 

Cours de préparation à l'accouchement 

 

(Ça peut vous intéresser : Exercices de préparation à l'accouchement avec votre conjoint)

 

Être dans la salle d'accouchement ou ne pas être dans la salle d'accouchement ?

Une fois les premiers mois de grossesse passés, l'accouchement devient l'une des principales préoccupations des futurs parents. En effet, l'expérience de l'accouchement représente une étape fondamentale dans la vie du couple. Mais est-il nécessaire qu’ils la vivent ensemble ?

Historiquement, l'homme a toujours été exclu de l'événement. Au cours des dernières décennies, la situation a changé, permettant aux hommes et aux femmes de partager les émotions de l'accouchement. Cependant, la présence du père dans la salle d'accouchement doit être le résultat d'un choix et non d'une obligation. L'homme ne doit pas se sentir obligé de rester aux côtés de sa femme parce que cela se fait aujourd'hui et, inversement, la femme ne doit pas se sentir obligée d'avoir son partenaire à ses côtés si elle se sent plus à l'aise avec quelqu'un d'autre.

Et si les désirs des futurs parents ne sont pas les mêmes ? Que faire si la femme veut que son partenaire soit avec elle dans la salle d'accouchement mais que lui préfère attendre dehors ? L'important est que chaque choix soit le résultat d'une discussion ouverte et calme, et que le dialogue entre le couple ne disparaisse jamais.

 

(Ça peut vous intéresser : Le papa lors de l'accouchement

 

Congés maternité et congés paternité

En France, les hommes qui viennent d’être papas peuvent bénéficier d'un congé paternité spécial pour la naissance de leur enfant. L'homme a droit à un congé de paternité de 11 jours.

Dans d'autres pays, il existe également un congé de paternité obligatoire. C'est le cas en Suède et en Espagne où le père a droit à 30 jours de congé paternité.

 

(Ça peut vous intéresser : Le congé paternité)

 


Likez la page FaceBook de BébésetMamans et soyez avertie en priorité des tests produits et cadeaux !

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
  • Aucun commentaire trouvé

banner mama