Cordon ombilical : les problèmes les plus courants

Bébé dans le ventre de sa maman

Le cordon ombilical est l’organe indispensable à la survie du fœtus pendant les neuf mois que dure la grossesse. Nous vous le présentons ici en détails : ses caractéristiques, sa fonction, ce que l’on peut en tirer, les complications, etc…


Le cordon ombilical s'étend du nombril du fœtus jusqu’au placenta. Il mesure généralement entre 50 et 60 cm, a la forme d’une hélice et est recouvert de la membrane amniotique.

Quand se forme le cordon ombilical ?

Le cordon ombilical se forme dès la 5ème semaine de grossesse, à partir du pédicule embryonnaire situé entre l’embryon et le trophoblaste (le futur placenta).

Dans les cas de grossesse multiple, il arrive souvent que les jumeaux monozygotes, par exemple, partagent le même placenta, voire le même sac amniotique ; en revanche, chacun a son propre cordon ombilical.

Caractéristiques anatomiques du cordon ombilical

Le cordon ombilical est une sorte de tuyau flexible de 1,5 cm de diamètre et de 50-55 cm de long qui unit le placenta au nombril du fœtus. Dans 5% des cas, le cordon ombilical mesure moins de 35 cm et dans 5% il dépasse 80 cm. De forme hélicoïdale, il peut être composé de plus de 350 anneaux (jusqu’à 380) ; le cordon ombilical est très résistant puisqu’il peut supporter une charge allant jusqu’à 5-6 kilos !

Trois vaisseaux sanguins passent à l’intérieur du cordon ombilical : deux artères, qui proviennent des artères iliaques internes, et qui transportent le sang du fœtus au placenta, et une veine qui transporte le sang riche en oxygène et en nutriments du placenta au fœtus. Ces trois structures sont recouvertes d'une substance gélatineuse, appelée la gelée de Wharton, un tissu conjonctif embryonnaire qui contient une certaine quantité de cellules souches mésenchymateuse. À la différence des cellules que l’on peut extraire du sang du cordon après l’accouchement (de type hématopoïétiques, c’est-à-dire spécialisées dans la régénération des éléments sanguins), les cellules souches mésenchymateuses sont capables de se différencier en de nombreux types cellulaires pour générer des cellules de tissus variés (osseux, cartilagineux, adipeux, hépatique, etc…).

C’est aussi la gelée de Wharton qui donne au cordon ombilical sa flexibilité et son élasticité, l’empêchant de se rompre ou que ne se forment de gros nœuds qui pourraient compliquer le transport du sang entre la maman et son bébé.

Les fonctions du cordon ombilical

Le cordon ombilical est le principal lien physiologique entre la mère et son enfant. Ce n’est pas le seul, puisque bébé « respire » et « inhale » certaines substances présentes dans le liquide amniotique. Néanmoins, c’est à travers ce cordon tout enroulé que passent les principaux nutriments.

Les deux systèmes sanguins, de la maman et du bébé, fonctionnent de manière séparée puisqu’ils ne se mélangent jamais : seuls l’oxygène, les substances nutritives et les anticorps sont filtrés pour passer de l’un à l’autre à travers le placenta. De là, le sang fœtal enrichi et oxygéné pénètre dans l’organisme du bébé via la veine du cordon ombilical puis, arrivé au foie, le sang est dévié vers la veine cave inférieure. Le sang poursuit ensuite son trajet vers le cœur, jusqu’à l’aorte et finalement vers les artères périphériques, y compris les deux artères iliaques qui, converties en artères ombilicales, ramènent le sang « sale » jusqu’au placenta et ensuite à la maman.

Cordon ombilical : les principales complications

Il peut y avoir, pendant la grossesse ou au moment de l’accouchement, des complications liées au cordon ombilical. Les voici :

• Le prolapsus du cordon ombilical : on parle de prolapsus du cordon ombilical lorsque, pendant l'accouchement, le cordon descend avant le fœtus à travers le vagin. Cette anomalie doit être rapidement résolue, car elle peut provoquer un arrêt de la circulation du sang à travers le cordon et donc un risque d’anoxie (manque d’oxygène) du fœtus pendant les contractions utérines.

La formation de nœuds sur le cordon ombilical ou l’enroulement du cordon autour du cou ou de différentes parties du corps du fœtus (mains, pieds, jambes, tronc, etc.). La propre nature du cordon fait cependant qu’il est pratiquement impossible que ces nœuds serrent le cordon au point d’empêcher le passage du sang et de l'oxygène.

• Des modifications de la longueur du cordon ombilical : dans certains cas, le cordon dépasse la longueur normale de 50 à 60 cm. Ce sont les cordons qui causent généralement le plus de complications.

Quand couper le cordon ombilical ?

Normalement, on clampe le cordon (c’est-à-dire qu’on le pince en deux points pour arrêter la circulation du sang) et on le sectionne (entre les deux pinces) environ 30 secondes après la naissance. Néanmoins, de récentes études ont montré que cette précipitation si caractéristique de notre société moderne n’apporte rien (rappelons qu’autrefois les matrones attendaient que le cordon cesse de palpiter avant de le couper). Au contraire, de cette façon, on prive bébé d’une quantité précieuse de sang en provenance du placenta et encore présente dans le cordon, du sang riche en fer et qui constitue un apport très utile au cours des six premiers mois de vie du nouveau-né, surtout chez les prématurés. Malheureusement, le principal inconvénient de cette recommandation de l’ONU visant à retarder le moment du clampage, est qu’elle rend difficile, voire impossible le don de sang du cordon ombilical.

Cordon ombilical : pourquoi le don de sang du cordon est-il important ?

Aujourd’hui, on peut soigner de nombreuses pathologies du sang comme les cancers (leucémie, lymphomes) ou les maladies congénitales (thalassemies, immunodéficience du nouveau-né) par la greffe de moelle osseuse et des cellules mères qu’elle contient. Malheureusement, il n’est pas toujours très facile de trouver des donneurs de moelle génétiquement compatibles, que ce soit parmi les proches ou dans les registres internationaux. Néanmoins, il y a une trentaine d’années, on a découvert une autre source d’extraction des cellules souches : le sang du placenta et celui du cordon ombilical où ces cellules prolifèrent. Ceci est assez logique, puisque le nouveau-né est un organisme encore immature, en pleine phase de croissance, avec une immense réserve de d’éléments destinés à la fabrication du sang et des tissus.

Et si le cordon ombilical s’enroule ?

Bébé bougeant beaucoup dans le ventre de sa maman, il est tout à fait possible que le cordon ombilical s’enroule soit autour de ses articulations soit, et c’est la situation la plus courante, autour de son cou. Cependant, sachant que le cordon ombilical s’enroule dans 20% des accouchements par voie vaginale, on considère qu’il ne s’agit pas là d’une situation alarmante méritant des investigations plus approfondies.

Il n’y a que dans les cas, peu fréquents, où le cordon ombilical s’enroule autour du cou du bébé lors de l’accouchement, altérant ainsi son rythme cardiaque, que l’équipe médicale peut envisager la possibilité de procéder à une césarienne.

Même un cordon ombilical très court, de 13-15 cm, ne doit pas être motif d’inquiétude ; cela représente simplement un inconvénient pour l’obstétricien qui doit le couper juste au moment de la sortie de l’enfant avant même de le poser sur le ventre de sa maman ou sur la table.


Likez la page FaceBook de BébésetMamans et soyez avertie en priorité des tests produits et cadeaux !

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
  • Aucun commentaire trouvé

banner mama