Crise d'acétone chez les enfants

Petit enfant à qui on prend la température

La crise d'acétone est le symptôme d'un trouble de l'alimentation qui peut accompagner certaines maladies.

 
Chez les enfants, les réserves de sucres complexes, ces sucres qui fournissent de l'énergie de « longue durée », s'épuisent plus rapidement que chez les adultes. Comme source d'énergie alternative, le corps utilise alors les graisses. Lors de leur combustion, les graisses produisent trois substances (que l'on appelle corps cétoniques) : l'acide acéto-acétique, l'acide beta-hydroxybutyrique et l'acétone.

L'acétone est une substance volatile qui, au contact de l'air, émet une odeur caractéristique semblable à de la pomme pourrie. La somnolence, l'irritabilité et la perte d'appétit peuvent en être d'autres signes. En outre, si votre enfant souffre d'une crise d'acétone, il peut aussi avoir des vomissements, des douleurs abdominales, des malaises, des cernes, des maux de tête, la langue sèche et recouverte d'une patine ou encore de la fièvre.

Il existe des situations qui favorisent l'apparition des crises d'acétone chez l'enfant : si l'enfant a été à jeun pendant plusieurs heures (face à une impossibilité de disposer de sucres, le corps récupère de l'énergie provenant des lipides), s'il a mangé beaucoup de graisses (frites, chips, chocolat, crème...), s'il a eu de la fièvre et a été soumis à un effort physique très prolongé. Une crise d'acétone peut également se déclarer si l'enfant a vomi car il aura éliminé les sucres en réserves dans son corps. Toutefois, dans certains cas, lorsque les corps cétoniques atteignent des niveaux très élevés, l'inverse peut se produire : il est possible que l'apparition de la crise d'acétone fasse vomir l'enfant.

 

Quand il s'agit de prévenir et de traiter une crise d'acétone, l'alimentation de l'enfant est déterminante. Une alimentation saine et régulière est suffisante pour éviter ces crises. Lorsque le trouble a déjà fait son apparition, il suffit de donner à l'enfant une infusion de camomille sucrée avec une cuillère à café de sucre ou de miel (ne donnez du miel à votre enfant que s'il a 1 an ou plus). Votre petit devra prendre son infusion par petites gorgées. Vous pouvez aussi lui proposer un jus de fruit et, s'il n'a pas la diarrhée, vous pouvez également lui offrir quelques gorgées d'une boisson à base de cola.

En présence de vomissements, et si l'enfant s'est bourré de bonbons ou de chips, il sera nécessaire d'adopter un menu très léger comprenant des aliments riches en glucides (pain, pâtes, riz, pommes de terre), ainsi que des fruits et des légumes, mais sans viande, produits laitiers, charcuterie, frites, bonbons ni chocolat. Au repas suivant, vous pourrez ajouter à son alimentation une tartine avec de la confiture ou du miel ou encore un yaourt écrémé bien sucré. Puis au repas d'après, donnez-lui du riz ou des pâtes assaisonnés avec un peu d'huile d'olive.

 

Comment savoir si mon enfant fait une crise d'acétone ?

Les corps cétoniques sont éliminés avec l'air qui sort des poumons et de l'urine. Ces organismes peuvent être identifiés dans l'urine à l'aide d'un « stick » urinaire qui détecte la cétonurie et que vous pouvez trouver en pharmacie. Mouillez le bâton avec quelques gouttes d'urine de votre enfant : le bâton prend une couleur différente selon la présence ou l'absence d'acétone. Si le résultat est positif, c'est-à-dire si l'enfant a de l'acétone, il suffit de faire attention à son alimentation pendant 2 ou 3 jours. Si le résultat est négatif, c'est-à-dire si l'enfant n'a pas d'acétone, vous devez prendre rendez-vous avec votre pédiatre pour déterminer l'origine des troubles de votre enfant.

 

Pendant les crises d'acétone, qu'est-ce que je peux donner à boire à mon enfant à la place du lait ?

Votre enfant peut boire des tisanes sucrées, du jus de fruit dilué ou encore de la limonade maison. Dans tous les cas, il est important qu'il boive beaucoup afin de récupérer les liquides qu'il a perdus pendant les crises de vomissements ou de fièvre qui ont précédé l'apparition de l'acétone.

 

Y a-t-il des enfants prédisposés aux crises de l'acétone ?

En général, les enfants qui mangent peu de glucides sont plus susceptibles de souffrir d'une crise d'acétone car leur organisme dispose de moins de sucre.


Likez la page FaceBook de BébésetMamans et soyez avertie en priorité des tests produits et cadeaux !

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
  • Aucun commentaire trouvé

banner bebe