Votre enfant se réveille en pleine nuit et pleure parce qu’il a peur? Nous vous expliquons comment aider votre enfant s'il a peur de l'obscurité.

 
De trois à six ans, l'obscurité est une dimension inconnue de l'enfant. Pour les petits, l’obscurité est peuplée de dangers et de monstres, invisibles et terrifiants. Il est probable que cette image naisse de la peur de la solitude et de l'abandon, et s’accentue précisément au cours de la nuit, quand les parents sont absents. Votre enfant se réveille la nuit et se retrouve seul, désorienté, sans point de référence qui le tranquillise. Son cœur se met à battre hors de contrôle et il se met à pleurer.

Peur du noir : que pouvez-vous faire pour aider votre enfant?

Pour encourager votre enfant à aller au lit heureux et vaincre sa peur de l'obscurité, il est important qu’il associe le moment du coucher avec un certain nombre d'activités agréables et rassurantes. Si vous accompagnez la phase de transition vers le sommeil avec de la tendresse et des câlins, vous aiderez votre enfant à être calme et vous rendrez ce moment difficile pour lui (la séparation d'avec les personnes qu’il aime) plus agréable. Par conséquent, il est utile de mettre en place des rituels de bonne nuit qui peuvent être modifiés ou instaurés selon vos besoins.

 

L'enfant a du mal à accepter l'idée d'être séparé de ses parents ou de ses jouets préférés, pour aller dormir

Il est très important de faire participer activement votre enfant au rituel de bonne nuit, pour lui donner le sentiment que tout est sous contrôle. Par exemple, laissez-le choisir le pyjama qu’il va mettre, la peluche qui va l’accompagner ou l’histoire que vous vous apprêtez à lire. De temps en temps, quelques minutes après l’avoir couché, vous pouvez entrer à nouveau dans la chambre de votre enfant pour lui donner un autre bisou ou un autre câlin. Ainsi, il aura la confirmation que, même quand il dort, ses parents sont à proximité.

Pas besoin d'aller voir votre enfant chaque fois qu’il vous appelle. Il trouvera, souvent tout seul, la manière de se réconforter. Serrer son nounours dans ses bras, ou rouler le bord de sa couverture entre ses doigts. Pour cette raison, il est conseillé d'attendre au moins une minute avant d'intervenir.

Avant de l’emmener au lit, rassurez votre enfant en lui disant que vous êtes près de lui et que vous veillez sur lui afin qu’il ne lui arrive rien.

Lorsque votre enfant parle de monstres sous le lit ou de voleurs cachés dans le placard, ne faites pas l'erreur d’aller vérifier parce que, pour lui, cela serait la confirmation que ce qu'il dit est vrai. Si vous le souhaitez, laissez-lui une veilleuse allumée pendant la nuit.

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum



banner bebe

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé