Comment détecter lorsqu’un enfant est maltraité ou victime d’un abus quel qu’il soit ? Son attitude, son comportement avec les autres changent-t-ils ? L'experte en graphologie, Claudia Roxanna nous explique en quoi les dessins des enfants peuvent révéler ce genre de situations.


Certains enfants, nous le savons, sont plus introvertis que d’autres. En cas d'abus sexuel, l'enfant introverti se renferme encore plus sur lui-même tandis que l’enfant extraverti devient introverti. Dans les deux cas, la communication verbale est suspendue et on observe des changements dans le comportement de l’enfant au niveau de l’attitude, du physique ou de l’émotionnel. Ce sont autant de signaux qui doivent nous alarmer.

On considère qu’il y a des indicateurs de comportement et des signes physiques. Par exemple, concernant les premiers, les enfants ont souvent peur des adultes, ils hésitent à aller vers les autres, etc... Les signes physiques peuvent apparaître sous la forme d’ecchymoses, de blessures internes, de brûlures, etc...

L’une des formes de la maltraitance est la négligence. Elle se manifeste par le manque de soins apportés à l'enfant, en matière d'hygiène, de nutrition ou d'éducation. Les signes physiques en sont un retard dans la croissance et le développement, un manque d'hygiène, de la fatigue, etc… L'enfant est aussi souvent agressif, attire l’attention, demande ou même vole de la nourriture.

La négligence psychologique se caractérise par le rejet, les insultes, le mépris, l'isolement, la violence domestique. Les signes physiques, dans ce cas, concernent souvent des perturbations au niveau du langage, une certaine immaturité par rapport aux autres enfants du même âge, etc... Ces enfants sont timides, passifs, ont un comportement très enfantin ou à l’inverse trop mûr, ils se révèlent aussi parfois très agressifs.

On parle d’abus sexuel dès qu’il y a implication consentie ou non d'un mineur. Il s’agit généralement d’actes de séduction ou de contrainte sur un enfant dont le développement physique et mental n’a pas atteint sa maturité. On distingue deux formes d'abus sexuels : l’abus physique qui englobe notamment le viol, la pornographie, la prostitution infantile, l'inceste et les attouchements ; et l’abus sexuel sans contact physique qui concerne les actes sexuels accomplis devant un mineur, la masturbation en présence d’un enfant ou encore la corruption de mineurs. Les signes physiques sont des difficultés à marcher, des problèmes de mobilité, l’enfant peut souffrir de saignements, présenter des ecchymoses, des lésions à la vulve, l'anus dilaté, etc…  Au niveau comportemental, l'enfant est souvent réservé, il se cache, a une faible estime de lui-même, a peur de certaines personnes de certains endroits, etc...

La surprotection, les menaces, l'isolement, la manipulation, la contrainte, la répression, le chantage affectif, la violence psychologique (crier, par exemple), la maltraitance prénatale (fumer pendant la grossesse), etc… Toutes ces actions sont également des abus. Même des réactions, sommes toutes assez courantes comme une mère ou un père qui se met à crier à tort et à travers : « Si tu ne viens pas, je pars et tu resteras là tout seul pour toujours ». Inconsciemment, ce parents, désespéré que son fils ne lui obéisse pas, exerce une forme de chantage, en le manipulant et le menaçant. Le problème est quand la situation se répète et que l’adulte n’est pas conscient du mal qu’il fait : cela devient alors de la maltraitance.

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum



banner bebe

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé

 

Pratique_bebesetmamans.jpg