La diversification alimentaire menée par l’enfant



Bébé qui mange un biscuit

Le « baby-led weaning » est une nouvelle tendance dans la diversification alimentaire de bébé selon laquelle le moment et l’ordre d’introduction des nouveaux aliments sont beaucoup moins stricts. Nous vous expliquons en quoi cela consiste exactement.

 

Depuis quelques années, le « baby-led weaning », ou diversification alimentaire menée par l’enfant, fait de plus en plus d’adeptes. Ils sont en effet chaque jour plus nombreux, mamans ou professionnels, à être moins stricts sur le moment et l'ordre d’introduction des nouveaux aliments dans l’alimentation de bébé, laissant celui-ci les guider.

Voici une illustration de cet « auto-sevrage » pour ainsi dire, car le lait, maternel ou en poudre, reste toujours l’aliment principal de bébé jusqu’à un an, voire plus même, selon les recommandations de l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé). Imaginez un bébé de 7 mois qui mange avec plaisir un citron. Devant la mine surprise des témoins de la scène, la mère répond : « Le pédiatre a dit qu’il pouvait ». Si l’enfant se sent attiré par le citron, pourquoi lui refuser en effet ? Selon la nouvelle tendance d’introduction des aliments, c’est bébé qui choisit le menu. Il faut bien sûr faire preuve d’un minimum de bon sens ! Cela ne pose aucun problème que l'enfant goûte un morceau de pain, de pomme ou de légumes dans l’assiette de ses parents ; en revanche, il faut éviter de lui proposer de la nourriture épicée ou des aliments frits.

Si l’enfant semble disposé, on peut faire les premiers essais à partir de 5 mois mais sinon, on peut parfaitement continuer avec une alimentation exclusive et à la demande au lait maternel ou au lait en poudre jusqu'à six mois. On oublie tous les calendriers trop stricts d’introduction des nouveaux aliments et qui ont toujours guidé les mamans, constituant comme une sorte de Bible jusqu’il y a encore quelques années. La nouvelle orientation des pédiatres peut s’avérer quelque peu déroutante pour les parents dans le mesure où on n’introduit plus les nouveaux aliments à 4 mois ou à 6 mois, mais plutôt lorsque l’enfant en donne le signal, sachant que les premières purées devront quand même toujours être accompagnées de tétées.

Voici 5 points importants du « baby-led weaning », ou diversification alimentaire menée par l’enfant.

Comment introduire les différents aliments ?

L'ordre d'introduction des différents aliments dans le régime alimentaire de l’enfant n’a plus autant d’importance qu’avant et est donc beaucoup moins rigide. L’important est de donner le sein à bébé le plus longtemps possible et de lui proposer une nourriture suffisamment variée.

Comment faire avec les aliments allergènes ?

Le gluten, les œufs et le poisson doivent être introduits dès le début, ou presque. Les experts sont d’accord sur le sujet : les études montrent en effet que retarder l'introduction d'aliments susceptibles de provoquer des réactions allergiques est inutile. C’est là l’une des principales innovations de ces dernières années. Certaines études avancent même que plus on retarde l’introduction des aliments allergènes, plus les risques d'allergie augmentent.


Quand faut-il introduire le gluten ?

Pas avant 4 mois et pas après 7 mois. On conseille d’introduire le gluten pendant la période d’allaitement afin de combattre une éventuelle intolérance. Il ne faut donc pas retarder l’introduction du pain et des pâtes au gluten afin de savoir dès que possible si l’enfant y est allergique.

Quels sont les aliments à introduire ?

Les aliments contenant des protéines et du fer ne doivent jamais manquer dans l’alimentation de l’enfant : il faut donc commencer par des purées de viande et de légume. De même, il est important de varier et d’alterner la viande avec du fromage, des œufs et d'autres aliments. Il faut aussi tenir compte de la capacité à avaler et à mâcher de l’enfant ; c’est pourquoi, au début, les aliments doivent être hachés ou râpés. Dans tous les cas, c’est au pédiatre d’indiquer la marche à suivre.

Qu'en est-il de la règle selon laquelle il faut introduire les aliments séparément ?

Cette règle est également passée au second plan. Ce n’est pas grave d’introduire, par exemple, plusieurs légumes à la fois. L’important est d'habituer l'enfant à manger sain et équilibré, et à cet égard l'exemple donné par les parents est essentiel.



Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0

Le Coin des Mamans : activités récentes

banner bebe