La diversification alimentaire menée par l’enfant

Bébé qui mange un biscuit

Le « baby-led weaning » est une nouvelle tendance dans la diversification alimentaire de bébé selon laquelle le moment et l’ordre d’introduction des nouveaux aliments sont beaucoup moins stricts. Nous vous expliquons en quoi cela consiste exactement.

 

Depuis quelques années, le « baby-led weaning », ou diversification alimentaire menée par l’enfant, fait de plus en plus d’adeptes. Ils sont en effet chaque jour plus nombreux, mamans ou professionnels, à être moins stricts sur le moment et l'ordre d’introduction des nouveaux aliments dans l’alimentation de bébé, laissant celui-ci les guider.

Voici une illustration de cet « auto-sevrage » pour ainsi dire, car le lait, maternel ou en poudre, reste toujours l’aliment principal de bébé jusqu’à un an, voire plus même, selon les recommandations de l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé). Imaginez un bébé de 7 mois qui mange avec plaisir un citron. Devant la mine surprise des témoins de la scène, la mère répond : « Le pédiatre a dit qu’il pouvait ». Si l’enfant se sent attiré par le citron, pourquoi lui refuser en effet ? Selon la nouvelle tendance d’introduction des aliments, c’est bébé qui choisit le menu. Il faut bien sûr faire preuve d’un minimum de bon sens ! Cela ne pose aucun problème que l'enfant goûte un morceau de pain, de pomme ou de légumes dans l’assiette de ses parents. En revanche, il faut éviter de lui proposer de la nourriture épicée ou des aliments frits.

Si l’enfant semble disposé, on peut faire les premiers essais à partir de 6 mois et surtout dès qu'il se tient assis tout seul, mais sinon, on peut parfaitement continuer avec une alimentation exclusive et à la demande au lait maternel ou au lait en poudre jusqu'à six mois. On oublie tous les calendriers trop stricts d’introduction des nouveaux aliments et qui ont toujours guidé les mamans, constituant comme une sorte de Bible jusqu’il y a encore quelques années. La nouvelle orientation des pédiatres peut s’avérer quelque peu déroutante pour les parents dans la mesure où l'on n'introduit plus les nouveaux aliments en purées, mais en gros morceaux ou en bâtonnets plus gros que la petite main de l'enfant pour qu'il puisse les tenir, sachant que les premières portions devront quand même toujours être accompagnées de tétées.

Voici 5 points importants du « baby-led weaning », ou diversification alimentaire menée par l’enfant.

Comment introduire les différents aliments ?

L'ordre d'introduction des différents aliments dans le régime alimentaire de l’enfant n’a plus autant d’importance qu’avant et est donc beaucoup moins rigide. L’important est de donner le sein à bébé le plus longtemps possible et de lui proposer une nourriture suffisamment variée.

Comment faire avec les aliments allergènes ?

Le gluten, les œufs et le poisson doivent être introduits dès le début, ou presque. Les experts sont d’accord sur le sujet : les études montrent en effet que retarder l'introduction d'aliments susceptibles de provoquer des réactions allergiques est inutile. C’est là l’une des principales innovations de ces dernières années. Certaines études avancent même que plus on retarde l’introduction des aliments allergènes, plus les risques d'allergie augmentent.


Quand faut-il introduire le gluten ?

Pas avant 4 mois et pas après 7 mois. On conseille d’introduire le gluten pendant la période d’allaitement afin de combattre une éventuelle intolérance. Il ne faut donc pas retarder l’introduction du pain et des pâtes au gluten afin de savoir dès que possible si l’enfant y est allergique.

Quels sont les aliments à introduire ?

Les aliments contenant des protéines et du fer ne doivent jamais manquer dans l’alimentation de l’enfant : il faut donc commencer par de la viande hachée et des légumes. De même, il est important de varier et d’alterner la viande avec du fromage, des œufs et d'autres aliments. Il faut aussi tenir compte de la capacité à avaler et à mâcher de l’enfant ; c’est pourquoi, au début, les aliments doivent être hachés ou bien cuits (cuisson à  la vapeur recommandée) pour qu'ils soient mous. Dans tous les cas, c’est au pédiatre d’indiquer la marche à suivre.

Qu'en est-il de la règle selon laquelle il faut introduire les aliments séparément ?

Cette règle est également passée au second plan. Ce n’est pas grave d’introduire, par exemple, plusieurs légumes à la fois. L’important est d'habituer l'enfant à manger sain et équilibré, et à cet égard l'exemple donné par les parents est essentiel.

 


Likez la page FaceBook de BébésetMamans et soyez avertie en priorité des tests produits et cadeaux !

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
  • Bonjour Sophie et Lisay25, merci pour vos commentaires. Nous avons repris et corrigé l'article.
    Continuez à nous faire part de vos remarques, nous y sommes très attentifs :)
    Bonne journée,
    L'équipe Bébés et Mamans

  • Invité - Isabelle

    Bonjour,
    J'ai mis en place la dme pour mon fils et je constate que vius avez oublié un élément important et même primordiale. Je n'ai jamais donné de purée à mon fils il a dès le début manger des batonnets de carottes cuites à la vapeur des pommes au four entière,... en realité mon fils mangeait exactement la même chose que nous. Certaines règle sont à suivre, la 1ère étant qu'il faut que bébé sache se mettre assis tout seul et tienne assis tout seul, ensuite il faut toujours lui donner des morceaux à minima plus gros que son poing. Bref, votre article est très largement erroné et il aurait été préférable que vous effectuez une recherche sérieuse et complète concernant cette méthode voici le lien d'un site très complet
    http://www.diversificationalimentaire.com/introduction/

  • Je devrai faire un peu plus attention !

  • Invité - Sophie

    Cet article n'a ni queue ni tête. Et il n'a absolument rien à voir avec la DME.
    Vous êtes vous renseigné sur le sujet? Je vous invite à lire le livre "petite main grande assiette" ou le blog "bébé mange seul" afin d'avoir une véritable idée de ce qu'est la DME.
    Merci de ne pas véhiculer de fausses idées et recommandations. Commencer la DME a 4 mois est dangereux.
    C'est uniquement à partir de 6 mois révolus et lorsque bébé tient assis seul.
    La DME n'est pas un sevrage. Les enfants allaités peuvent tout à fait téter jusqu'au sevrage naturel et manger selon les principes de la DME.
    Bref 90% de cet article me fait bondir. Mais je ne vais pas tout reprendre.
    Bonne soirée et bonne lecture.

  • Invité - lisay25

    bonjour, cet article mélange tout.. La DME ce n'est surtout pas des purées.. si vous voulez vous lancez dans l'aventure de la diversification menée par l'enfant, prenez de temps de BIEN vous renseigner! non on ne mixe pas les aliments et non on le les rape pas, par contre on les fait beaucoup cuire pour que ce soit mou et on adapte la taille de l'aliment, il y a plein de sites très bien faits pour tout comprendre mais surtout pas cet article!

  • Invité - Angelique

    Je voudrais savoir ma fille a 3 edemi je peut la faire manger ou pas

  • Je participe au jeu mon loulou supporte que les Pampers il met la taille 5.

  • Merci bebes et mamans pour vos conseils ;)

  • Peut on donne déjà une première purée à un bébé de 3 mois et cinq jours

banner bebe