Mal de ventre chez le bébé

Bébé qui a mal au ventre

Les douleurs abdominales ou les maux de ventre dans la zone autour du nombril sont l’un des troubles les plus courants chez le nourrisson. Quels sont les symptômes, les causes et les remèdes pour soulager le mal de ventre de bébé ?

 

Les douleurs abdominales sont parfois accompagnées d'autres symptômes (des nausées, des vomissements, de la diarrhée, de la fièvre, un teint très pâle) ; il est très important d’en informer le pédiatre car ces précisions l’aideront à établir un diagnostic précis du trouble dont souffre l’enfant.

Mal de ventre : les autres symptômes qui les accompagnent

- Si bébé a de la fièvre, cela indique qu’il y a une infection.
- Si l'urine est de couleur foncée et que la peau de l'enfant est pâle et jaunâtre, il peut s’agir du foie.
- Si vous détectez des hématomes sur le corps de l’enfant, le mal de ventre peut être une conséquence des coups reçus.
- S’il s’agit d’une douleur peu intense, qui a tendance à apparaître soudainement, sans raison apparente, pas forcément tous les jours mais assez régulièrement, et à disparaître tout aussi vite, il peut s’agir d’un état de stress.
- Si l’enfant a des nausées, de la diarrhée, qu’il vomit et qu’il est pâle, c’est fort probablement une indigestion ; s’il a en plus de la fièvre, c’est très certainement une gastro-entérite. Si le mal de ventre est léger et disparaît après seulement une heure ou deux, il n'y a pas lieu de s'inquiéter. En revanche si, au contraire, la douleur s’aggrave et devient constante, il est préférable de consulter le pédiatre.

En général, chez les enfants, les douleurs abdominales ou les maux d'estomac se concentrent presque toujours dans la région autour du nombril. Dans certains cas, elles sont plus étendues ou se concentrent dans la partie inférieure. La douleur peut être constante et continue ou intermittente, comme s’il s’agissait de crampes, et avoir divers degrés d'intensité : une sensation de gêne, l'impression d'avoir un poids sur l'estomac ou se manifester de manière très aiguë.

Mal de ventre : les pathologies les plus fréquentes

L’indigestion : mal au ventre + vomissements, nausées et/ou diarrhées. La principale cause de l'indigestion chez l’enfant est généralement d'avoir mangé de manière exagérée. Mais ce n’est pas la seule raison, l’enfant peut aussi avoir mangé trop vite, avoir mélangé des boissons et des aliments difficiles à digérer ou trop gras (charcuterie, chips, glaces, etc…) ou encore souffrir d’une intoxication alimentaire due à des aliments mal conservés ou avariés.

Pour soulager le mal de ventre de bébé

- Faites en sorte que l’enfant se repose au calme, allongé sur son lit ou sur le canapé, en attendant qu'il se sente mieux. Vous pouvez le mettre au chaud sous une couverture, lui poser une bouillote sur le ventre ou encore lui masser doucement le ventre par mouvements circulaires. Veillez également, surtout si l’enfant est petit, à placer un récipient à côté de lui, au cas où il voudrait vomir : cela va souvent très vite car un enfant ne reconnaît pas toujours les signes avant-coureurs des vomissements !
- Evitez de donner à manger des aliments solides à l’enfant et faites-le boire souvent, par petites gorgées ; la camomille, par exemple, est particulièrement indiquée en cas de flatulences (gaz), de digestion difficile et d'inflammation de la muqueuse gastro-intestinale.
- Si, le lendemain, votre enfant a faim, vous pouvez lui donner des carottes râpées, une banane ou du riz assaisonné avec un filet d'huile d'olive. S’il n'a pas d'appétit, n'insistez pas. L’infection bactérienne : mal au ventre + fièvre, vomissements et/ou diarrhées Si l’origine du mal au ventre de votre enfant est une infection virale ou bactérienne, il aura, en plus des douleurs abdominales, de la fièvre, des vomissements et de la diarrhée. En attendant de pouvoir consulter le pédiatre, il est très important que votre bébé boive en quantité suffisante pour compenser les liquides perdus à travers les vomissements et la diarrhée.

Vous pouvez lui préparer la boisson suivante : 1 litre d'eau, 3 cuillères à soupe de sucre, une demi-cuillère à soupe de sel ; il existe aussi des préparations spécifiques que vous pourrez trouver en pharmacie. Le pédiatre vous donnera un traitement adapté, suivant qu’il s’agisse d’un virus ou d’une bactérie.

Le stress émotionnel : mal de ventre sans autre symptôme

Les enfants sont souvent très sensibles aux changements, ce qui leur déclenche un stress émotionnel pouvant entraîner des douleurs abdominales parfois très vives : un déménagement, une nouvelle nourrice, l’entrée à la crèche ou à l'école, etc... C’est une douleur dont il faut bien évidemment tenir compte mais sans pour autant s’alarmer : essayez de montrer une attitude rassurante, sans culpabiliser votre enfant car il ne s’agit aucunement d’un caprice de sa part.

En général, les enfants qui souffrent de ce trouble sont très sensibles. Il est donc très important, pour les aider à se détendre et à réduire leur stress, de parler avec eux de ce qu'ils ressentent et de ce qui les préoccupe. Il suffit parfois de leur prêter un peu plus d'attention que d’habitude et de les câliner pour les aider à s’exprimer et qu’ils se sentent ainsi plus rassurés. De la même manière, il est essentiel de ne pas accorder trop d'importance au mal de ventre car l’enfant pourrait alors utiliser ce moyen pour attirer votre attention (obtenir ce qu’il veut ou éviter de faire quelque chose, comme aller à la crèche ou à l'école).

Vous pouvez aider votre enfant à se détendre en lui apprenant quelques exercices de respiration : allongé sur un tapis dans une pièce calme, avec une lumière douce et un fond musical apaisant, demandez à votre enfant de fermer les yeux et de respirer lentement avec le ventre ; vous pouvez l’aider en plaçant l’une de ses mains sur son ventre et en lui apprenant à respirer en soulevant et abaissant le diaphragme. Veillez également à ce que les repas se passent le plus calmement possible, dans une atmosphère sereine et tranquille, sans cris.

Mal de ventre : quand consulter le pédiatre ?

Vous devez consulter le pédiatre :
- Si vous allaitez votre bébé et que celui-ci souffre de coliques, accompagnées d'une perte d'appétit, de fièvre, de constipation ou de diarrhée.
- Si votre enfant montre des signes de douleur et qu’il ne cesse de pleurer.
- Si votre enfant marche plié en deux.
- Si votre enfant est couché et refuse de se lever.
- Si les douleurs abdominales sont localisées dans la partie inférieure droite de l'abdomen, là où se trouve l'appendice.
- Si votre bébé est prématuré et que son abdomen est dur et tendu.
- Si votre enfant est âgé de moins de deux ans et que la douleur est localisée dans le bas du ventre et dans le scrotum.
- Si vous observez du sang dans les selles.
- Si vous soupçonnez que votre enfant ait mangé des baies, des feuilles de plantes toxiques ou des médicaments.
- Si votre enfant a reçu un coup dans l'intestin.
- Si votre enfant a des crampes qui vont et viennent depuis plus de 12 heures.
- Si votre enfant a des douleurs récurrentes à l'estomac et que vous ne savez pas pourquoi.
- Si votre enfant a perdu du poids.
- S’il s’agit d’une douleur qui apparaît et disparaît tout au long de la journée.


Likez la page FaceBook de BébésetMamans et soyez avertie en priorité des tests produits et cadeaux !

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
  • Aucun commentaire trouvé

banner bebe